Sauvegarder la mémoire vivante de la Sèvre Nantaise

Des souvenirs sur magnéto…

Il reste encore des témoins vivants de l'époque où les roues tournaient, les vannes étaient manoeuvrées, notamment les meuniers et les anciens ouvriers des usines hydrauliques, qui ont connu directement la vie industrielle de la Sèvre. Il était donc important de collecter ces souvenirs de la vie passée de la rivière.

L'objectif est de :

  • mettre en mémoire l'histoire de certains sites hydrauliques,
  • conserver les savoir-faire (photographie des gestes) et la connaissance des machines (inventaire si nécessaire),
  • d'engranger des renseignements sociologiques sur la vie dans un moulin et au bord de la rivière,
  • de recueillir des informations sur la vie passée de la rivière (faune et flore, gestion de l'eau par les usiniers, pollution, crues et étiages…).

Pour sauvegarder cette mémoire, le principe est de :

  • réaliser et enregistrer des entretiens sur phonogramme avec un ou plusieurs « témoins » sur un site,
  • retranscrire à l'écrit ces entretiens pour des raisons de conservation et d'exploitation,
  • concevoir un document synthétique du ou des témoignages,
  • réaliser un diaporama avec des extraits sonores pour les internautes.

Gabriel Neau, mémoire vivante de Gervaux (Clisson, 44)

Moulin de Gervaux

En 2009-2010, M. Gabriel Neau, dernier meunier du moulin de Gervaux mentionné dès 1216 à Clisson, a livré son témoignage à l'Association de la Sèvre Nantaise et de ses Affluents, avec l'aide du Musée du Vignoble Nantais. Le fonctionnement du moulin, le nom et l'usage des machines encore présentes et en état de marche dans cette petite minoterie familiale, les usages passés de l'eau (baignade, pêche…), l'ancien visage de la rivière (biodiversité, qualité et quantité de l'eau) sont des thèmes qui ont été abordés.
Le récit synthétique de son témoignage est disponible sur l'extranet (membres de l'EPTB et partenaires).

 

M. Neau à côté de la roue de son moulin (H. Rabu, 2009)

A télécharger ci-dessous : remise des mémoires de M. Neau, Dossier de presse 

 

Les ouvriers de la Tannerie de Fleuriais (Mortagne-sur-Sèvre, 85)

Site de Fleuriais

Aujourd'hui, le site de Fleuriais est une véritable friche industrielle. Il est difficile d'imaginer que ce site qui s'est implanté sur deux anciens moulins de l'époque moderne (Belleville et Chez Baudrière) a été le poumon économique de la commune aux temps du tissage Turpault (fin XIXe et première moitié du XXe siècle). A partir de 1960, le site a accueilli l'activité d'une tannerie, à rapprocher avec les nombreuses usines de chaussure qui étaient implantées dans le Choletais.

15 personnes, du simple ouvrier à l'ancien directeur de la Tannerie, ont fait l'objet d'entretiens. Le récit synthétique des témoignages, composé de cinq tomes, revient sur l'histoire et l'architecture du site, le fonctionnement de la tannerie, les souvenirs des anciens… Une exposition-photos a également été montée pour montrer le site industriel et son état de conservation à la population mortagnaise. Les archives d'entreprise retrouvées ont été versées aux Archives départementales de la Vendée (La Roche-sur-Yon). Quelques objets restants sur site ont été récupérés et mis à l'abri par la Mairie de Mortagne-sur-Sèvre.

Le récit de témoignages est téléchargeable sur l'extranet pour les membres et partenaires de l'EPTB. Il est également disponible sous forme de prêt à l'Office de tourisme du canton de Mortagne-sur-Sèvre et à la bibliothèque « Le Marque Page » de Mortagne-sur-Sèvre.

Ancien foulon de Fleuriais (Mortagne-sur-Sèvre)

Voir le dossier : Etude de diagnostic et de définition d'un programme de réhabilitation du site de Fleuriais à Mortagne-sur-Sèvre

Vidéo : Dépôt de bilan de la Tannerie Fleuriais, ina.fr

retrouver ce média sur www.ina.fr

Gustave et Mylène Bodin au Moulin Neuf (Saint-Jouin-de-Milly, 79)

A télécharger ci-dessous : Dossier de presse : Mémoires de la Sèvre Nantaise : l'Association de la Sèvre Nantaise et ses Affluents a recueilli le témoignage de Mylène et Gustave Bodin au Moulin Neuf.

Le Moulin Neuf, ancien moulin à farine dépendant du château de la Forêt-sur-Sèvre, est aujourd'hui entretenu par Mylène (la fille du dernier meunier, Henri Berteau) et Gustave Bodin qui l'ouvrent occasionnellement pour le plaisir des visiteurs. Seul moulin à farine qui fonctionne encore avec des paires de meules sur la Sèvre Nantaise, la collecte des témoignages de M et Mme Bodin était nécessaire.

Le récit de témoignages - synthèse des entretiens, de la campagne photographique et de la collecte de documents privés - explique le fonctionnement hydraulique de la rivière et du moulin. Le paysage et l'architecture du site ne sont pas oubliés. La Sèvre Nantaise est aussi décrite (morphologie, faune et flore passées, espèces invasives actuelles, étiage et crues) ainsi que les activités anthropiques liées à l'eau : pêche, baignade, sablières, exploitation agricole…

Le document est téléchargeable sur l'extranet par les membres et partenaires de l'EPTB. Il est également disponible sous forme de prêt à la bibliothèque de Moncoutant et à l'Office de tourisme du Pays du Bocage Bressuirais.

Gustave lève la vanne motrice du moulin (2011, H. Rabu)

 

Mylène tenant « le tramail », ancien filet de pêche (2011, H. Rabu)