Analyses de sol et d’effluents : mieux maîtriser l’efficacité et le coût de votre fertilisation

Du 12/08/2019 au 31/12/2019

CT Longeron 2015-2019

Illustration : Paysan Breton

Deuxième campagne de subvention 2019 d'analyses agricole sur le bassin versant du Longeron.

Objectifs de la campagne :

  • faire évoluer les pratiques agricoles afin de préserver, voir d’améliorer la qualité de l’eau en vue de la production d’eau potable,
  • inciter les exploitants à réaliser un plus grand nombre d’analyses en allant au-delà du réglementaire,
  • intégrer ces analyses dans le plan de fumure afin d’améliorer les conseils et les prescriptions faites par des organismes de conseil auprès des agriculteurs,
  • adopter une fertilisation au plus juste des besoins de la culture y compris sur des parcelles en herbe,
  • sensibiliser les agriculteurs au risque de transfert des éléments chimiques et des minéraux vers les cours d’eau.

Réglementation directives Nitrates : combien d’analyses obligatoires ?

En Pays de la Loire :

6e PAR (Programme d’Actions Régional) Pays de la Loire en vigueur depuis le 1er septembre 2018 :

Une analyse de sol obligatoire de type reliquat sortie hiver (RSH). Elle doit être réalisée sur une des trois principales cultures, et pour les îlots maraîchers sur des îlots correspondant à une des trois principales cultures avant la première culture implantée après le 1er janvier.

Dans les trois cas suivants, l’exploitant conserve le choix du type d’analyse de sol annuelle obligatoire :

  • Si l’exploitant utilise un RSH issu d’un réseau régional qualifié annuel validé par les services de l’Etat après avis du GREN.
  • Si l’exploitant utilise un RSH modélisé prenant en compte les conditions pédoclimatiques et agronomiques de l’exploitation.
  • En dessous de 30 ha de surface en céréales, oléagineux et protéagineux sur l’exploitation ou de 2 ha d’îlots maraîchers en maraîchage.

En Nouvelle-Aquitaine :

6e PAR (Programme d’Actions Régional) Nouvelle-Aquitaine en vigueur depuis le 1er septembre 2018.

N’apporte pas de modification au précédent PAR

Une analyse de sol obligatoire sur un îlot cultural au moins pour l’une des trois principales cultures exploitées en zone vulnérable (hors prairies de plus de 6 mois, landes et parcours, terres gelées), que celle-ci reçoit des fertilisants azotés ou non.

L’analyse porte soit :

  • Sur le reliquat azoté en sortie d’hiver.
  • Sur le taux de matière organique.
  • Ou encore sur l’azote total présent dans les horizons de sol cultivés.

Ne s’applique pas aux exploitants n’ayant que des prairies de plus de 6 mois en zone vulnérable.

L’ensemble du bassin versant de la Sèvre Nantaise est situé en zone vulnérable

 Aucune analyse d’effluents n’est obligatoire sur les deux régions.

Tarification :

Cette action est financée par le SIAEP de la Région Ouest de Cholet, gestionnaire du captage d’eau potable situé sur Le Longeron (49) en partenariat avec l’EPTB Sèvre Nantaise.

Vos analyses sont subventionnées à hauteur de 75 % par le SIAEP ROC :

Prélèvement et conseils de fertilisation :

Les tarifs :

 

 

Montant global (par analyse) Reste à charge après versement de la subvention
Analyse de sol 61,15 € HT 15,29 € HT
Analyse de fumier 66,15 € HT 16,54 € HT
Analyse de lisier 71,00 € HT 17,75 € HT

 

Le coût inclus le prélèvement par un laboratoire mandaté dans le cadre de cette campagne.

Ce laboratoire est agréé par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et accrédité COFRAC.

Une subvention est accordée hors analyses réglementaires, sous réserve d’acceptation du dossier par le SIAEP ROC et dans la limite de 4 analyses de sol et 2 analyses d’effluent maximum.

Profitez-en pour bénéficier de conseils pour mieux valoriser vos résultats :

Dans le cadre de ce dispositif, trois partenaires agricoles (CIVAM du Haut Bocage, GRAPEA, Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire) organisent des temps d’échanges avec les agriculteurs du bassin du Longeron participant à cette campagne.

Thèmes abordés :

  • mieux comprendre le fonctionnement du sol,
  • optimiser le choix des apports (amendements calcaires, fertilisants et phytosanitaires),
  • adapter ses pratiques culturales (labour-non labour, TCS, Semis direct),
  • comprendre la présence des adventices et leur rôle bio-indicateur.

Un temps autour de l’interprétation des résultats d’analyses est également prévu.

Modalités de déroulement de la prestation :

1 Inscription via la plateforme agricole : https://agri.sevre-nantaise.com

 

2 Le SIAEP ROC envoi un accord de subvention par courrier et par mail

 

3 L’agriculteur passe commande auprès du laboratoire (confirmation des besoins en analyses)

 

4 Prise de rdv par le laboratoire pour réaliser les analyses

 

5 Le jour du rdv, le laboratoire réalise les prélèvements et analyse les échantillons

 

6 Les résultats d’analyses sont directement envoyés à l’agriculteur avec la facture

 

7 La demande de subvention est envoyée au SIAEP ROC en transmettant les pièces demandées : Relevé d’Identité Bancaire ou Postal + facture acquittée

 

8 Le SIAEP ROC verse la subvention à l’agriculteur

Contact :

Mélanie BAILLARD

Chargée de mission agricole

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise

Moulin de Nid d'Oie 10bis route de Nid d'Oie CS 49405
CLISSON Cedex

02.51.80.09.51

Envoyer un message