Interdiction d’utiliser des pesticides à partir du 1er janvier 2019 pour les particuliers !

21/01/2019

L’utilisation de pesticides représente un danger pour la santé et l’environnement. Adoptée en 2014, la loi Labbé vise à mieux encadrer l’utilisation de ces produits en France. Elle s’est d’abord traduite par la suppression de l’usage de ces produits par les collectivités puis, elle s’étend aux particuliers.

Le 1er janvier 2017, les collectivités se sont vues interdire l’utilisation des produits phytosanitaires dans les espaces verts, les espaces ouverts au public, les promenades, les forêts et les voiries. Si elles veulent encore employer des produits, les agents ne peuvent désormais utiliser que des produits de biocontrôle. Cette interdiction ne s’applique pas aux cimetières et aux terrains de sport, ni « pour l’entretien des voiries dans les zones étroites ou difficiles d’accès pour des raisons de sécurité ».

Treize communes du bassin versant de la Sèvre Nantaise, avaient anticipé en adoptant le principe du « zéro phyto » dans tous leurs espaces d’accueil du public (stades et cimetières compris) lors du recensement mené fin 2015.

Depuis le 1er janvier 2019, les particuliers et jardiniers amateurs ne peuvent plus ni acheter, ni détenir, ni utiliser, de pesticides (herbicides, insecticides, fongicides). Ils peuvent uniquement se servir de produits de biocontrôle ou homologués pour l’Agriculture Biologique.
Les déchetteries du bassin versant de la Sèvre Nantaise disposent de bacs et autres équipements dédiés à la collecte de ces produits.

La principale idée à garder en tête est de « jardiner autrement ».

Pour vous accompagner l’EPTB a mis en place des outils :

La charte de l’écojardinier

Au travers de cette charte, les particuliers signataires s’engagent à utiliser des alternatives à l’usage de pesticides dans leur jardin et leurs espaces privatifs (allées de garage, pieds de murs, etc.) et contribuent ainsi à la reconquête de la qualité de l’eau et à l’amélioration de leur cadre de vie. La collectivité (commune, intercommunalité) s’engage alors à réaliser des animations et à favoriser le conseil et les retours d’expériences sur le jardinage au naturel et les techniques alternatives. Ainsi, le particulier sensibilisé lors de ces animations peut alors adhérer à la charte.

⇒ 11 communes partenaires : l’Agglomération du Choletais, La Haie Fouassière, Le Pallet, Monnières, Sèvre Moine, Vallet, Boussay, Cerizay, Saint-Laurent sur Sèvre, Saint-Mesmin, Sèvremont.

La charte « jardiner au naturel, ça coule de source ! »

Dès 2016, la charte « Jardiner au naturel, ça coule de source ! » a consisté à engager les enseignes de ventes de pesticides (jardineries, grandes surfaces de bricolage ayant un rayon jardin et les libres services agricoles) dans une démarche de conseils, de sensibilisation des jardiniers amateurs sur les risques liés à l’usage de pesticides et sur les alternatives possibles. Au travers de la charte, les enseignes signataires s’engagent à encourager les alternatives aux traitements chimiques répondant au respect de l’environnement et de la santé publique et par conséquent à limiter la vente de pesticides à usage amateur.
8 jardineries sur le territoire de la Sanguèze ont adhéré à ce dispositif. Elles ont sensibilisé le grand public via 25 animations depuis 2016 et accompagnent au quotidien les particuliers aux alternatives aux pesticides.

Pour vous aider à vivre cette transition le plus sereinement possible, vous pouvez contacter l’EPTB Sèvre Nantaise, : eptb [ arob`ase ] sevre-nantaise.com ou au 02 51 80 09 51

 

Contact :

Line FILLONNEAU

Animatrice de bassin versant Moine Sanguèze

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise

Moulin de Nid d'Oie 10bis route de Nid d'Oie CS 49405
CLISSON Cedex

02.51.80.09.51

Envoyer un message