Les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Des travaux prévus sur le Longuenais et le Grand Ry.

05/06/2020

CT Maines 2015-2019

Le Longuenais et le Grand Ry sont deux ruisseaux affluents de la Grande Maine. Ils sont localisés respectivement sur les communes des Herbiers et de Mesnard la Barotière pour le Longuenais et Beaurepaire, La Gaubretière, Les Herbiers pour le Grand Ry. Ces ruisseaux sont situés sur le bassin versant de la Bultière.Ainsi, il est important de restaurer ces cours d’eau afin de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques.Ces cours d’eau vont faire l’objet prochainement d’une restauration, portée par l’Etablissement Public Territorial du Bassin (EPTB) de la Sèvre Nantaise, afin de retrouver des cours d’eau plus courants, plus vivants et mieux oxygénés.

Objectifs

Suite à l’étude de faisabilité terminée en juin 2019, il ressort que les cours d’eau, et plus particulièrement le Grand Ry, présentent des caractéristiques physiques de qualité. Des interventions ciblées sur la continuité et la morphologie vont permettre d’améliorer leur fonctionnement général, de diversifier les écoulements, les fonds mais aussi les habitats.

C’est pourquoi, il a été décidé d’intervenir en priorité sur les éléments les plus pénalisants pour la qualité du milieu et de l’eau, les passages à gué bétonnés, les radiers de ponts et les seuils. Ces ouvrages seront effacés ou remplacés par des passerelles à utilisation agricole et pédestre.

Ces actions sont complémentaires à celles menées par Vendée Eau, les communes et d’autres partenaires afin de garantir une eau potable de qualité.

En parallèle, ces aménagements hors d’eau y compris en période hivernale vont permettre de sécuriser le passage des randonneurs et des exploitants agricoles.

Description

Chaque site a fait l’objet d’un diagnostic. Les propositions ont été suivies d’une analyse permettant d’orienter les choix d’aménagement en fonction de l’efficacité de la continuité et de l’atteinte du bon état, des coûts de restauration, de l’existence ou non d’usages, de la faisabilité technique et enfin du contexte réglementaire.

  • Sur le Grand Ry, parmi les 14 ouvrages étudiés, 7 d’entre eux sont concernés par des propositions d’aménagements. Notamment sont concernés les passages à gué de la Guignaudière à Beaurepaire, de la Piolanderie et du village de la lande aux Herbiers.
  • Sur le Longuenais, 15 sites ont été étudiés. Le secteur de la Haute et Basse Frapperie est considéré comme prioritaire et fera l’objet d’une première tranche de travaux d’aménagements. Des travaux complémentaires sont prévus dans un deuxième temps sur le reste du ruisseau.
Localisation des ruisseaux du Longenais et du Grand Ry

Les résultats attendus

 Un retour à des conditions naturelles caractéristiques de nos rivières vivantes bénéfiques à :

  • la libre circulation des espèces, et des sédiments
  • la diversité des fonds, des habitats, des écoulements
  • la biodiversité (des peuplements naturels avec diversité et abondance des espèces)
  • l’auto-épuration de l’eau.

Calendrier

Les travaux sur le Longuenais et le Grand Ry débuteront fin juin et se termineront en septembre.

Coût et financement

Le coût total de ces travaux est estimé à 120 000 €. Ils sont financés par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne (37,5%) et la Région des Pays de la Loire (35%).

Le saviez-vous ?

La morphologie d’un cours d’eau ou hydromorphologie est définie selon plusieurs critères : la largeur du lit (espace occupé en permanence ou temporairement par le cours d’eau), sa profondeur, sa pente, la nature des berges, leur pente, les caractéristiques du substrat, la forme des méandres. La morphologie est étroitement liée à la quantité d’eau présente et la dynamique des débits.
En effet, chaque rivière se façonne et creuse son lit de manière à pouvoir transporter le débit et les sédiments qu’elle reçoit de l’amont (continuité) et permettre la migration des organismes aquatiques.
Son rôle est essentiel par rapport à la qualité biologique d’un cours d’eau et nécessaire à l’atteinte du bon état écologique.

Contact :

Damien GALLARD

Technicien de rivière

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise

Moulin de Nid d'Oie 10bis route de Nid d'Oie CS 49405
CLISSON Cedex

02.51.80.09.51

Envoyer un message