Une nouvelle vie pour l’aval du ruisseau du Gaudineau aux Landes-Genusson

Le ruisseau du Gaudineau est un affluent de la Crûme, elle-même affluent de la Sèvre Nantaise. Ce ruisseau a subi des travaux de curage et de rectification ayant pour conséquences de fortes dégradations liées à l'érosion des berges et du lit. L'EPTB de la Sèvre Nantaise a mené des travaux de restauration morphologique afin que le ruisseau retrouve ses fonctionnalités naturelles.

Objectifs

  • Réduire les phénomènes d'érosion des berges et du lit
  • Diversifier les écoulements
  • Créer des habitats favorables au développement de la vie aquatique
  • Reconquérir la qualité de l'eau

Mise en oeuvre

La restauration du ruisseau du Gaudineau a été réalisée sur 500 m à partir de la confluence avec la Crûme. Le cours d'eau présentait des berges parfois hautes de 2 mètres et un lit trop large. Cette configuration empêchait le ruisseau de sortir de son lit mineur, en temps de crue, toute l'énergie de l'eau y était alors concentrée provoquant des problèmes d'érosion. Le diagnostic réalisé a permis de découvrir que le Gaudineau n'est plus dans son lit d'origine, il a fallu trouver un compromis avec le propriétaire riverain pour restaurer le ruisseau.

Un aménagement dans le lit mineur actuel a été envisagé avec :

  • la création de berges en pentes douces
  • la recharge en granulat (pierres, blocs rocheux, cailloux)
  • le reméandrage dans le lit mineur actuel
  • la création d'un lit d'étiage

Evaluation

La section d'écoulement a été réduite, augmentant ainsi la vitesse de l'eau. L'eau sera plus oxygénée et plus fraîche, ce qui est favorable au développement de la vie aquatique. La pêche électrique réalisée par la Fédération pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques de Vendée en juin 2018 a révélé l'absence de poissons sur le Gaudineau. Les habitats sont désormais plus favorables à l'implantation du vairon et de la loche franche, qui sont déjà présents sur la Crûme. Un autre inventaire piscicole sera réalisé en 2020 afin de mesurer les gains en terme de qualité de l'eau et des habitats piscicoles.

Coût et calendrier

  • Coût total du projet : 25 000 € HT ( + travaux préalables sur la végétation d'un montant de 6000 € HT)
  • Les travaux ont été financés par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne (50%), la Région Pays de la Loire (30%) et par l'Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise
  • Début de l'étude : avril 2018
  • Réalisation des travaux : du 22 au 30 octobre 2018

Contact :

Odile PLUCHON

Technicienne de rivière

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise

Moulin de Nid d'Oie 10bis route de Nid d'Oie CS 49405
CLISSON Cedex

02.51.80.09.51

Envoyer un message