Pesticides : particuliers, comment agir ?

Le saviez-vous ?

1 litre de désherbant classique contient 360 grammes de glyphosate : l’application de cette contenance suffit à engendrer la pollution de 3 600 km de cours d’eau soit plus de 1.5 fois le linéaire total de cours d’eau du bassin de la Sèvre Nantaise !

Prendre conscience des enjeux environnementaux et sanitaires

Tous les particuliers sont concernés par l’utilisation de pesticides que ce soit au jardin, sur l’espace public devant chez soi ou encore dans sa propre maison. Il s’agit de désherbants contre les « mauvaises herbes », d’insecticides contre les fourmis, les mouches ou encore les moustiques, de fongicides contre les maladies de nos plantations ou encore d’anti-limaces dans notre potager, etc.

Tous ces produits sont dangereux pour la personne qui les utilise mais également pour son entourage, pour l’eau et la biodiversité !

Prendre conscience de l’impact potentiel de nos gestes au quotidien est déjà un premier pas dans le changement de nos pratiques…

Voir le dossier en bas de page : Les pesticides, l'eau, l'environnement et la santé publique !

Suivre et participer à la démarche de sa collectivité

Parce que l'usage de pesticides est un enjeu environnemental et de santé publique, les collectivités ont un rôle d'exemplarité à tenir. Les collectivités mènent depuis plusieurs années des démarches de réduction de leur usage de pesticides. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune ou intercommunalité car des actions peuvent être menées auprès des habitants sur la plantation en pieds de murs, le jardinage au naturel, etc.

Voir le dossier en bas de page : Bilan de l'enquête 2015 « Réduction des pesticides en zones non agricoles »

Accepter davantage les herbes sauvages dans votre environnement

Pas si mauvaises...

Elles ont plein de petits noms … « les adventices », les « herbes folles » ou encore « les mauvaises herbes » … souvent considérées comme inesthétiques, inutiles et en concurrence avec les autres plantes/cultures elles font l’objet d’une lutte acharnée !

Ces plantes peuvent cependant s’avérer utiles (faune auxiliaire, plantes médicinales, amélioration du sol) et s’intégrer parfaitement dans le paysage si nous changeons notre regard…

Vidéo : Méli Mélo - "Vive l'herbe libre !"

S’engager dans la réduction des usages de pesticides

 

Le saviez-vous ?

Les particuliers n’auront plus le droit d’acheter, d’utiliser ou de détenir de pesticides à partir du 1er janvier 2019 (Loi de Transition Energétique). Seuls certains produits dont ceux de biocontrôle seront autorisés. Cela implique pour tous de modifier nos pratiques au quotidien dans les années à venir.

Des solutions simples existent…

Paillis

Les paillis (organiques ou minéraux)

  • Evite aux herbes indésirables de pousser
  • Réduit le nombre d’arrosages
  • Protège le sol (des intempéries, du tassement et du froid)

 

Rotation et association de cultures

La rotation et l’association des cultures

  • Evite l’appauvrissement du sol
  • Limite les parasites et maladies

 

Coccinelle auxiliaire de jardin

L’accueil des auxiliaires de jardin

  • Protège vos plants des ravageurs
  • Favorise la biodiversité

 

Outils

Les outils et le travail du sol au bon moment

  • Limite l’emploi de désherbant
  • Evite le tassement du sol

 

Tonte haute

Gazon: tonte haute

  • Attire les auxiliaires et diversifie la palette de couleur du jardin
  • Intérêt pour les pollinisateurs

 

Convaincu(e) vous souhaitez afficher votre engagement ?...signez la charte de l’éco’jardinier de la Sèvre Nantaise !

Les élus de votre commune ou communauté de communes peuvent adopter sur leur territoire cette charte et organiser des animations sur ce sujet avec l’appui d’associations locales.

La charte Eco’jardinier de la Sèvre Nantaise s’adresse à tous, que vous disposiez ou non d’un potager ou d’un jardin car l’objectif est bien de changer toutes les pratiques : entretien des trottoirs, allées de garage, pieds de murs, potager, gazons, toitures et façades, etc.

Elle permet à chacun de s’engager à son rythme en étant accompagné par des conseils et animations.

N’hésitez pas à contacter votre mairie ou l’EPTB Sèvre Nantaise pour savoir si votre commune réalise cette action !

La charte de l'éco jardinier

 

Pour poursuivre votre information sur internet, visitez ces quelques liens sources de conseils et astuces :

Contact :

Line FILLONNEAU

Animatrice de bassin versant Moine Sanguèze

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise

Moulin de Nid d'Oie 10bis route de Nid d'Oie CS 49405
44194 CLISSON Cedex

02.51.80.09.51

02.51.80.50.11

Envoyer un message